Non un aperitivo ma l'aperitivo: lo Spritz!

[one_half]



[/one_half]

[one_half_last]
C’est le boisson le plus répandu en Trivénétie et, en particulier, dans les villes de Venise, Padoue et Trévise où on boit ce typique boisson alcoolique depuis plus de cent ans.
Spritz, Spriss mais aussi sprisseto… c’est beaucoup plus qu’un boisson, c’est un véritable rituel qui accompagne les jeunes et les personnes âgées au moment de l’apéritif qui précède le dîner.

Mais de quoi s’agit-il?

Il n’y a pas de recette universelle, la préparation varie de province en province, de ville en ville et même de barman à barman. À l’origine, sous la domination des Habsbourg dans le nord de l’Italie, il naît comme un verre de vin blanc coupé avec de l’eau, mais, en peu de temps, les traditions des villes de la Vénétie y ajoutent les liqueurs les plus différents qui ont en commun la couleur: le rouge… Aperol, Campari, Select pour en citer quelques-uns.

Aujourd’hui, la tradition impose la présence du vin blanc (prosecco dans la Vénétie), de l’eau gazeuse ou du seltz, de l’Aperol (ou de ses variantes), de la glace et d’une rondelle de citron ou d’orange ou d’une olive. Pendant le Spritz hour (avant le dîner), le verre de sprtiz est accompagné par des amuse-gueules riches et succulents (normalement, il s’agit de produits typiques de la zone): charcuterie en tranches, fromages, légumes grillés et poisson.

Essayez votre premier Spritz en hôtel et, ensuite, visitez les endroits typiques (les bacari, petits bistrots vénitiens, les bistrots et les petits restaurants) entre sprisseti, ombrette (coupes de vin) et cicchetti (amuse-gueules) pour une soirée sous le signe de la meilleure tradition alcoolique.